couv bzh

A la Une de ce nouveau numéro de Sans Transition ! : Rencontre avec Vandana Shiva. L'éco-féministe indienne qui poursuit sans relâche son combat contre les OGM, nous expose ses propositions pour un autre modèle agricole. Important sujet de ce numéro d’automne, en lien avec le Mois de l'Economie sociale et solidaire : entre le recul continu de l’État sur certaines de ses missions historiques et des besoins sociétaux qui se transforment, la question de l’intérêt général revient sur le devant de la scène. Les acteurs de l’Économie sociale et solidaire cherchent à innover. Leur défi ? Continuer à promouvoir une économie porteuse de sens, d’abord au service de l’humain. Également au sommaire, une enquête sur l’aquaculture : est-elle une solution crédible face à la surpêche ? Mais aussi un grand dossier sur les perturbateurs endocriniens : ils s’immiscent dans les moindres recoins de notre environnement. Peut-on s’en prémunir ? Et, si oui, de quelles manières ? En Bretagne, vous trouverez un sujet sur la Coopérative funéraire de Nantes dont les activités tranchent avec les pratiques commerciales des pompes funèbres classiques ainsi qu' une enquête sur l'éolien : pourquoi tant de projets sont confrontés à des blocages ? 

 

Edito :

Après avoir voulu réautoriser, pour 10 ans, l’herbicide le plus vendu au monde par Monsanto,  la Commission européenne envisage à présent une durée moindre d’autorisation. La question  d’une possible interdiction à moyen terme n’est même désormais plus taboue, alors que la licence du glyphosate expire le 15 décembre prochain... Pourtant, jusqu’au 25 octobre dernier, la Commission souhaitait à tout prix l’homologation  du  glyphosate pourtant classé « cancérogène probable » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) depuis 2015, sur la base d’un travail collaboratif mené pendant  un an par ce groupe d’experts indépendants. Fi du point de vue de cette agence référente, la Commission préfère encore regarder du côté des études «scientifiques» financées par... Monsanto elle-même ! Et ce, au risque d’exposer l’ensemble de ses 500 millions de concitoyens à ce produit toxique notable. Depuis l’affaire récente des Monsanto papers – qui a éclairé l’opinion publique sur les méthodes  scandaleuses de lobbying par Monsanto – l’opprobre est maintenant jeté sur les données scientifiques produites par la firme. Cette onde de choc a bousculé les députés européens qui, le 25 octobre, ont adopté une résolution non contraignante exigeant l’interdiction du glyphosate d’ici 2022. Un lobbying «citoyen», que la Commission ne pourra plus ignorer davantage...

Au sommaire :

  • Échos  d’ici et d’ailleurs
  • Vie du réseau
  • VANDANA SHIVA "Monsanto,Bayer,Syngenta...un cartel criminel"
  • ÉOLIEN BRETON : Pourquoi tant de blocages ?
  • DES FUNERAILLES coopératives et écologiques
  • Paroles citoyennes
  • L’INTÉRÊT GÉNÉRAL au cœur des convoitises
  • L’AQUACULTURE Solution crédible face à la surpêche ?
  • PERTURBATEURS ENDOCRINIENS Comment les éviter ?
  • Art et culture 

Vous pouvez trouver ce numéro chez nos partenaires diffuseurs (consultez la carte en ligne ), en kiosque ou vous pouvez également acheter en ligne ce numéro ou le commander.

En tant que média indépendant, notre raison d'être, c'est vous ! sans vous, nous n'en serions pas là, et demain sans vous, nous ne serons plus là ! Votre engagement, abonnement, est l'eau de notre moulin, continuez à le faire tourner !