Menu Fermer

Observation de cétacés en Bretagne

Une baleine

Ce samedi 27 juin, deux familles qui s’adonnaient à une partie de pêche au large de Port Lazo ont eu la veine d’observer une baleine à une dizaine de mètres de leur bateau. Or, quelle était la probabilité qu’un tel événement survienne en Bretagne ?

Rencontre avec une baleine en Bretagne

C’est lors d’une partie de pêche sous-marine pour un anniversaire à proximité de Paimpol que le cétacé a révélé sa présence aux chanceux du jour. L’océan semblait désert quand un geyser a indiqué que le gigantesque mammifère marin croisait tout près de la coque. Bientôt, une queue noire dotée de stries blanches confirme qu’une baleine évolue posément au large de Port Lazo. Pendant un peu moins d’une heure, la baleine s’est tenue non loin de l’embarcation, apparaissant à la surface toutes les deux minutes. La rencontre inattendue, pour ne pas dire privilégiée, a marqué les esprits des deux familles et de l’enfant dont c’était la fête. Quel cadeau !

Cela a été l’occasion d’immortaliser l’instant à l’aide des téléphones et des appareils photo à bord. Grand bien en a pris aux photographes, car, pour prouver à tous la véracité de la rencontre, ils durent montrer les clichés. Ce n’est qu’ensuite qu’on les a crus tant la chose est inhabituelle. Dans la région, il n’est certes pas rare de croiser des phoques ou des marsouins, mais une baleine, voilà bien quelque chose d’extraordinaire en réalité lorsqu’on se penche sur les signalements d’animaux marins.

Conséquences du confinement sur la faune marine

La période est manifestement propice à ce genre d’événements. Beaucoup de journaux s’en sont fait l’écho : un certain nombre d’observations remarquables ont eu lieu dans le secteur du littoral breton durant la période de confinement et celle de déconfinement progressif qui s’en est suivi. Ainsi, un requin-pèlerin de plusieurs mètres de long a été repéré dans le port de Brest. Au large du port de Trégastel, un requin-taupe a également été faire connaissance avec un artiste qui naviguait. Chaque fois, les rencontres ont impressionné, et, en plus de belles photos, n’ont pas manqué de suscité curiosité et intérêt de la part des scientifiques et de la population.

Les spécialistes de la biologie marine se réjouissent, car « cela prouve que la région est poissonneuse ». L’Ifremer et l’Apecs (Association pour l’étude et la conservation des sélaciens) analysent de près ces observations pour mieux cerner l’état de santé de la faune locale. Cela s’avère d’autant plus crucial à une période où les programmes de recherche ne cessent d’accumuler les mauvaises nouvelles quant à l’érosion de la biodiversité mondiale.

Rencontrer un requin-pèlerin (qui peut dépasser les dix mètres de long mais demeure inoffensif pour l’être humain) n’est pas rare au printemps, puisqu’à cette époque de l’année ce poisson se déplace au large des côtes bretonnes pour se nourrir de plancton. Les eaux du Finistère semblent un lieu fécond en rencontres avec celui-ci. Cela étant dit, tutoyer un tel squale dans le port-même, aussi près du bord, est exceptionnel. Le calme de l’océan dû à la mise à l’arrêt radicale du trafic maritime est avancée comme explication à ce comportement.

Où voir des baleines en Bretagne ?

Mais si rencontrer des requins est relativement normal, croiser la route d’une baleine est bien plus rare. La raison est simple : les plateaux continentaux n’offrent pas à ces magnifiques animaux les grands fonds nécessaires à leurs déplacements. Idem pour les orques ! Les remakes du film « Sauvez Willy » devront donc identifier d’autres lieux de tournage… Le large de la Bretagne n’est pas le lieu idéal pour admirer ces maîtres des mers, d’où l’émotion et l’étonnement causés par la rencontre de samedi.

Observer les dauphins en Bretagne

Cependant les amoureux des cétacés trouveront à se consoler avec l’observation des dauphins, dont plusieurs espèces sont bien établies dans les eaux de Bretagne. Ces compagnons de longue date des marins et des pêcheurs se laissent facilement approcher par les bateaux — quand ils ne viennent pas directement à leur rencontre. Un petit voilier suffit amplement pour tenter l’aventure. De nombreux organismes proposent des journées en mer dans ce but.

De l’avis général, les meilleurs endroits en Bretagne pour aller saluer les dauphins communs se situent en mer d’Iroise, où ils nagent en troupeaux pouvant atteindre trois-cents individus. Bien entendu, d’autres lieux de rendez-vous existent. En ce qui concerne les Grands Dauphins, d’une taille plus importante, un petit groupe a élu domicile au large de l’île de Sein, pour le plus bonheur de ses visiteurs.

Au-delà de l’enthousiasme naturel et le plaisir qu’il y a à croiser la route des cétacés en Bretagne, les chanceux garderont à l’esprit que ces rencontres se font avec des animaux sauvages, qui acceptent de se laisser approcher. Les règles de sécurité élémentaires en pareil cas s’imposent pour jouer le jeu, notamment s’efforcer au maximum de ne pas perturber le comportement normal des dauphins, requins et baleines. Respecter l’environnement commence avec le respect des animaux, comme l’ont prouvé les deux familles avec cette baleine à Port Lazo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *