affiche film fronti res sign apolline traor 0La cinéaste burkinabè Apolline Traoré signe avec brio «Frontières», qui est sorti dans les salles françaises le 23 mai 2018. Le film dénonce les tracasseries administratives subies par de nombreux citoyens qui empruntent les routes en Afrique de l'Ouest, notamment les femmes, qui restent sans conteste les plus vulnérables.

Pendant près d'une semaine, Frontières emmène le spectateur sur les traces d'Adjara (Amélie Mbaye) qui quitte le Sénégal en bus pour le Nigeria, où elle compte acheter des marchandises pour les revendre. Sur son chemin, de Bamako (Mali) à Cotonou (Bénin) via Ouagadougou (Burkina Faso), elle croisera d'autres femmes, notamment Emma (Naky Sy Savané) qui a l'habitude de faire le voyage. A ce duo vont se joindre d'autres femmes à travers lesquelles la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré raconte les risques et tracas administratifs dont elles sont victimes dans un espace où la libre circulation est censée être appliquée. Le résultat est un road movie rythmé et réaliste sur ces voyages qu'entreprennent chaque jour des milliers de citoyens de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). 

 

Après, les prix de L’Intégration Africaine de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), Félix-Houphouët-Boigny du Conseil de l’Entente et Paul Robson glané lors du dernier Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) (en février 2017), le film a eu un grand succès auprès du public au Festival du Film d’Angoulème en juillet 2017.

Ecouter l'interview de la réalisatrices et ds comédiennes

Bande annonce