Semaine de la solidarité Internationale

JPEGDu 17 novembre au 3 décembre 2017, des centaines de milliers de personnes se réuniront à l’occasion du Festival des Solidarités. Deux semaines d’événements conviviaux et engagés, organisés grâce à la persévérance d’actrices et d’acteurs des solidarités qui font pourtant face à un contexte des plus difficiles. Entre réductions budgétaires, criminalisation d‘actes de solidarité et suppressions de contrats aidés, les attaques qu’ils subissent vont croissant.

Depuis plusieurs années, les associations et les collectivités locales engagées pour la solidarité subissent des réductions de leurs financements. Chacune à son niveau fait face à un dilemme : continuer avec moins de moyens ou arrêter des actions pourtant d’autant plus nécessaires que les défis climatiques, migratoires, sociaux, démocratiques, etc., se renforcent ?

La réduction en 2017 des emplois aidés a porté un nouveau coup violent à un secteur associatif déjà très fragilisé [1]. Le Syndicat Asso a d’ores et déjà recensé 2 238 suppressions de postes dans 684 structures [2].

A ces baisses de financements s’ajoute un état d’esprit ambiant hostile à la solidarité, en particulier celle à l’égard des étrangers. De plus en plus d’élu.e.s, hésitent à soutenir des actions de solidarité à l’international ou en faveur de personnes migrant.e.s sur notre territoire. Parfois, ces actions continuent d’être soutenues mais leur communication est réduite au minimum. Est-il devenu honteux d’être solidaire ?

Comme si cela ne suffisait pas, les actrices et acteurs de solidarité sont de plus en plus visé.e.s par des procédures judiciaires à leur encontre. Condamnations pour aide à des personnes migrant.e.s [3], procès pour des actions de désobéissance civile contre des banques climaticides [4], ou encore contre des associations défendant l’accès à l’eau pour tou.te.s [5]. L’ambiance n’est pas à la fête pour celles et ceux qui agissent pour un monde où les droits de chacun.e seraient reconnus et respectés.

Malgré ces obstacles, la France solidaire résiste et se manifeste au quotidien. 1 094 initiatives d’aide aux migrant.e.s ont été recensées par la plateforme du Sursaut Citoyen. 1 565 rendez-vous de la transition ont eu lieu en septembre dans le cadre de la Fête des Possibles. Des centaines de milliers de jeunes ont vibré aux concerts du Printemps Solidaire pour réclamer un effort renforcé de l’Etat pour la solidarité internationale. Plus de 4 000 animations sont attendues à l’occasion du Festival des Solidarités, du 17 novembre au 3 décembre. Projections, débats, spectacles, jeux, happenings, ateliers pratiques… Le Festival des Solidarités sera présent dans plus de 400 communes partout en France.

Fier.e.s d’être solidaires, nous continuerons d’affirmer haut et fort que la solidarité n’est pas un luxe. Elle est une solution aux défis de notre temps. Rendez-vous en novembre près de chez vous pour voir, vivre et partager les solidarités !

Le comité de pilotage du festival des solidarités

festisolComme chaque année en novembre, le Festival des Solidarités va porter haut et fort la défensedes droits humains et la lutte contre les inégalités en France et dans le monde. Pour cette 20eédition, la Semaine de la solidarité internationale fait peau neuve avec un nouveau nom Festivaldes Solidarités, une identité visuelle plus festiveet une nouvelle ambition : montrer que la solidarité se vit à toutes les échelles !
Du 17 novembre au 3 décembre, plus de4000 animationssont programméessur tout le territoire.
Qui dit « nouveau nom » dit « nouveau format ».En 2017, le Festisol durera deux semaines et déclinera sa programmation sur trois weekends à l’attention de centaines de milliers de participants. Associations, établissements scolaires, collectivités, structures socioculturelles,citoyens... Ce sont en tout5800 organisateurs et 2300 structuresqui s’impliqueront dans 400 communespour apporter des réponses aux enjeux globaux que sont l’environnement, les migrations, l’alimentation, le commerce, les droits civils et politiques...
Au fil d’événements conviviaux et engagés, ce grand temps de mobilisation pour réfléchir et agirensemble au profit d’un monde juste, solidaire et durable fait écho à des réalités planétaires. Des migrations au changement climatique en passant par le délit de solidarité, le Festival des Solidarités s’apprête à décliner le monde en plus de 4000 nuances d’actualité.
 
 
 
 
 

Le programme à Rennes

Le programme à Lannion

Le programme à Saint-Brieuc et alentour

Le programme à Dinan

Le programme à Brest

Le programme au Pays de Morlaix

Le programme à Quimper

Le programme au Pays de Lorient

Le programme sur les Pays de Vannes et Auray

Le programme à Allaire

 

regards croisés madagascarPour la quatrième édition de sa Semaine internationale, la ville de quimperlé et 25 structures partenaires locales, proposent un focus de 6 jours sur un territoire du monde. Madagascar a été retenu cette année: expositins, projections (Ady gasy, songs for Madagascar, Baobabs entre terre et mer...) , échanges, conférences (Lucile Allorge, "La flore de la grande île", Erwan Larzul "Madagascar, sur le chemin de la musique"...) , ateliers, café voyageur, concerts (Mar'na au coeur de l'île, K'Bossy..) mettront en valeur ce territoire pour le quel de nombreux acteurs se mobilisent... en présence de José Randrianantenaina, Député d’Antsirabé

alimenterre cfsi affiche 2017 1Du 15 octobre au 30 novembre 2017, participez à des centaines de projections-débats partout en France et dans 12 pays, sur le thème : « Notre avenir se joue dans nos assiettes ».

Citoyens, élus, agriculteurs, entrepreneurs, militants associatifs… Ce grand rendez-vous annuel valorise les acteurs qui portent des initiatives pour mettre en place des systèmes alimentaires durables et solidaires. 

Quel modèle de production pour une alimentation saine et durable pour tous ? Comment permettre aux paysans et aux travailleurs agricoles de vivre dignement ? Comment leur garantir l’accès aux moyens nécessaires pour produire ? Comment faire changer d’échelle les alternatives durables ? Quelle nourriture pour demain et sous quelle forme ? En changeant notre regard sur le monde, la sélection 2017 ouvre de nouvelles pistes pour corriger les incohérences du système alimentaire mondial. Alors que s’ouvre la deuxième partie des États généraux de l’alimentation sur le thème « une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous. », le festival ALIMENTERRE offre un espace de débat citoyen unique sur les enjeux de l’agriculture et de l’alimentation dans le monde. 

La programmation 2017

Dans la catégorie long et moyen-métrage :

Land GrabbingBientôt dans vos assiettes I Bugs I Cousin comme cochon  I Hold up sur la banane I Vivre dignement de sa terre

Dans la catégorie court-métrage : 

Nourrir une métropole I Consommer autrement, quelles solutions ?

Il y a 28 projections grand public en Bretagne; il y en a forcéement une près de chez vous!

logo Festivaldessolidarites rvbCa y est, 2017 a pointé le bout de son nez, et avec lui, un vent de nouveautés pour la Semaine de la solidarité internationalequi  devient le Festival des Solidarités. La première édition est programmée du 17 novembre au 3 décembre.

Un nouveau nom et une nouvelle identité visuelle qui correspondent à l'évolution de notre positionnement, qui reconnait désormais l'importance de la solidarité locale dans la réponse à des enjeux globaux. Nos valeurs restent donc les mêmes, mais s'enrichissent de nouvelles notions, comme on vous l'explique dans l'article "Le nom change, les valeurs restent" ? Pour ce qui est du site internet, il sera disponible au printemps 2017, et présenté officiellement durant la Rencontre nationale des acteurs qui aura lieu les 16, 17 et 18 mars 2017, à laquelle les acteurs peuvent désormais s'inscrire.

rseL’association RSE et Développement et ses partenaires organisent une grande journée connectée multi-lieux (Bangkok, Bordeaux, Lorient, Montpellier, Paris, Rennes, Yaoundé, Antananarivo et Brazzaville) de co-construction le 18 novembre 2016 de 9h00 à 16h15 : CHANGER L’ÉCONOMIE, CHANGER LA CONSOMMATION. Devoir de vigilance pour des chaînes de production responsables. Quelles solutions des acteurs ?

Cette Journée s’inscrit dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale et sous le patronage de l’Organisation Internationale de la Francophonie

Les entreprises sont tenues par leurs parties prenantes de gérer leurs impacts sociaux et environnementaux au sein de leur chaîne de production. Alors même que de nombreux audits et mécanismes de contrôles sont mis en place à cette fin, des scandales comme celui du Rana Plaza ont rappelé les limites de cette gestion dans les chaînes de production mondialisées et complexes.

Le devoir de vigilance fournit un cadre pour renouveler les pratiques, tandis que des chaînes de production innovantes – filières courtes, ESS (économie sociale et solidaire) etc. – se multiplient, et que le digital révolutionne la traçabilité des produits que nous consommons. La RSE appliquée aux modèles d’affaires actuels ne semble aujourd’hui plus suffisante et il faut favoriser le développement de modèles innovants dans lesquels les entrepreneurs et les PME responsables ont toute leur place. Un rééquilibrage des chaînes d’approvisionnement est nécessaire pour prendre mieux en compte les dimensions sociale et environnementale.