Semaine de la solidarité Internationale

JPEGDu 17 novembre au 3 décembre 2017, des centaines de milliers de personnes se réuniront à l’occasion du Festival des Solidarités. Deux semaines d’événements conviviaux et engagés, organisés grâce à la persévérance d’actrices et d’acteurs des solidarités qui font pourtant face à un contexte des plus difficiles. Entre réductions budgétaires, criminalisation d‘actes de solidarité et suppressions de contrats aidés, les attaques qu’ils subissent vont croissant.

Depuis plusieurs années, les associations et les collectivités locales engagées pour la solidarité subissent des réductions de leurs financements. Chacune à son niveau fait face à un dilemme : continuer avec moins de moyens ou arrêter des actions pourtant d’autant plus nécessaires que les défis climatiques, migratoires, sociaux, démocratiques, etc., se renforcent ?

La réduction en 2017 des emplois aidés a porté un nouveau coup violent à un secteur associatif déjà très fragilisé [1]. Le Syndicat Asso a d’ores et déjà recensé 2 238 suppressions de postes dans 684 structures [2].

A ces baisses de financements s’ajoute un état d’esprit ambiant hostile à la solidarité, en particulier celle à l’égard des étrangers. De plus en plus d’élu.e.s, hésitent à soutenir des actions de solidarité à l’international ou en faveur de personnes migrant.e.s sur notre territoire. Parfois, ces actions continuent d’être soutenues mais leur communication est réduite au minimum. Est-il devenu honteux d’être solidaire ?

Comme si cela ne suffisait pas, les actrices et acteurs de solidarité sont de plus en plus visé.e.s par des procédures judiciaires à leur encontre. Condamnations pour aide à des personnes migrant.e.s [3], procès pour des actions de désobéissance civile contre des banques climaticides [4], ou encore contre des associations défendant l’accès à l’eau pour tou.te.s [5]. L’ambiance n’est pas à la fête pour celles et ceux qui agissent pour un monde où les droits de chacun.e seraient reconnus et respectés.

Malgré ces obstacles, la France solidaire résiste et se manifeste au quotidien. 1 094 initiatives d’aide aux migrant.e.s ont été recensées par la plateforme du Sursaut Citoyen. 1 565 rendez-vous de la transition ont eu lieu en septembre dans le cadre de la Fête des Possibles. Des centaines de milliers de jeunes ont vibré aux concerts du Printemps Solidaire pour réclamer un effort renforcé de l’Etat pour la solidarité internationale. Plus de 4 000 animations sont attendues à l’occasion du Festival des Solidarités, du 17 novembre au 3 décembre. Projections, débats, spectacles, jeux, happenings, ateliers pratiques… Le Festival des Solidarités sera présent dans plus de 400 communes partout en France.

Fier.e.s d’être solidaires, nous continuerons d’affirmer haut et fort que la solidarité n’est pas un luxe. Elle est une solution aux défis de notre temps. Rendez-vous en novembre près de chez vous pour voir, vivre et partager les solidarités !

Le comité de pilotage du festival des solidarités

regards croisés madagascarPour la quatrième édition de sa Semaine internationale, la ville de quimperlé et 25 structures partenaires locales, proposent un focus de 6 jours sur un territoire du monde. Madagascar a été retenu cette année: expositins, projections (Ady gasy, songs for Madagascar, Baobabs entre terre et mer...) , échanges, conférences (Lucile Allorge, "La flore de la grande île", Erwan Larzul "Madagascar, sur le chemin de la musique"...) , ateliers, café voyageur, concerts (Mar'na au coeur de l'île, K'Bossy..) mettront en valeur ce territoire pour le quel de nombreux acteurs se mobilisent... en présence de José Randrianantenaina, Député d’Antsirabé

rseL’association RSE et Développement et ses partenaires organisent une grande journée connectée multi-lieux (Bangkok, Bordeaux, Lorient, Montpellier, Paris, Rennes, Yaoundé, Antananarivo et Brazzaville) de co-construction le 18 novembre 2016 de 9h00 à 16h15 : CHANGER L’ÉCONOMIE, CHANGER LA CONSOMMATION. Devoir de vigilance pour des chaînes de production responsables. Quelles solutions des acteurs ?

Cette Journée s’inscrit dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale et sous le patronage de l’Organisation Internationale de la Francophonie

Les entreprises sont tenues par leurs parties prenantes de gérer leurs impacts sociaux et environnementaux au sein de leur chaîne de production. Alors même que de nombreux audits et mécanismes de contrôles sont mis en place à cette fin, des scandales comme celui du Rana Plaza ont rappelé les limites de cette gestion dans les chaînes de production mondialisées et complexes.

Le devoir de vigilance fournit un cadre pour renouveler les pratiques, tandis que des chaînes de production innovantes – filières courtes, ESS (économie sociale et solidaire) etc. – se multiplient, et que le digital révolutionne la traçabilité des produits que nous consommons. La RSE appliquée aux modèles d’affaires actuels ne semble aujourd’hui plus suffisante et il faut favoriser le développement de modèles innovants dans lesquels les entrepreneurs et les PME responsables ont toute leur place. Un rééquilibrage des chaînes d’approvisionnement est nécessaire pour prendre mieux en compte les dimensions sociale et environnementale.

ssi2016Du 12 au 20 novembre 2016, La 19ème édition de la Semaine de la solidarité internationale organisée cette année du 12 au 20 novembre sera à nouveau un rendez-vous solidaire, national, grand public et de proximité visant à sensibiliser sur ce thème.

Pourquoi la solidarité ?

La solidarité constitue une alternative à une société qui résume trop souvent la vie à un combat : les plus riches au détriment des plus pauvres, les emplois ici au détriment des emplois ailleurs, etc. Pour nous, la solidarité permet de mettre en œuvre des solutions justes et équitables.Par des actes quotidiens, des plus simples aux plus engagés, chacun peut devenir acteur de solidarité !

Pourquoi l'international ?

Aujourd’hui, le modèle de développement dominant a tissé de nombreuses interdépendances, économiques, sociales et environnementales, qui ont un impact sur les territoires bien au-delà de nos frontières. Les secousses qui touchent aujourd’hui les uns de façon mineure, sont mortelles pour les autres, et fissurent davantage encore le système dans son entier , les plus pauvres et les moins impliqués dans la direction du monde en premier.

Demandez le programme!

La websérie mensuelle du Salon des Solidarités met la Semaine de la Solidarité Internationale à l'honneur.. Chaque année, depuis 17 ans, la 3ème semaine de novembre, de milliers de bénévoles et de salariés organisent un grand nombre de manifestations de multiples thématiques, alliant réflexion, créativité et convivialité partout en France ! Un événement fort ayant pour but de dépasser nos idées reçues, d’échanger et de s’interroger sur ce que nous pouvons faire pour rendre ce monde plus solidaire, à travers nos actes quotidiens les plus simples ou les plus engagés !

 

Vous êtes en train de construire le programme de votre Semaine et vous vous demandez comment le rendre attractif, trouver le bon rythme, qu’il soit équilibré et pertinent dans le contexte actuel ?

Pour réfléchir à ces questions et partager des réponses, un atelier intitulé « Comment construire et communiquer sur son programme ? » s’est tenu lors de la Rencontre nationale de mars dernier avec plusieurs d’entre vous. Suite au travail fructueux de cet atelier, une fiche pratique a été rédigée par Corentin Poirier, dans le cadre de sa mission à la coordination nationale de la Semaine.