asylumAu cours d’une visite de sa petite-fille Maialen, Marina évoque le périple qui – 80 ans plus tôt – l’a portée de l’Espagne ravagée par la Guerre civile jusqu’en France, puis au Venezuela. Ses souvenirs de l’exile se croisent et se fondent avec ceux de Sanza, Aina, Chris, Imelda et les autres qui de nos jours fuient la guerre et la violence, les mariages forcés, l’homophobie, l’esclavage sexuel.
Sous le pinceau de Javier de Isusi se déroulent les histoires de ceux qui, hier comme aujourd’hui, ont été forcés à quitter leur foyer pour sauver leur vie ou préserver leur intégrité. Des femmes et des hommes à la recherche d’un lieu où vivre dans la dignité et dont la détermination avec laquelle ils franchissent des frontières militarisées, subissent des traitements discriminatoires, survivent à la mer, au désert, aux barbelés n’a d’égal que leur aspiration à une existence meilleure.

Lire 14 planches (Cliquez sur les images et utilisez les flèches et pour naviguer)