ca(photo non contractuelle... Marie et Jean-Marie sont partis vers de nouvelles aventures..mais bon, je n'ai pas d'autre photo ... :( )

Aux membres de la CASI Bretagne

La présidente et les membres du conseil d’administration de la CASI Bretagne vous souhaitent une excellente année pleine de projets et de nouvelles rencontres solidaires.

Pour la CASI ce sera une année décisive. Comme vous avez déjà dû l’apprendre les rencontres régionales ont conduit à la création du Réseau Bretagne Solidaire.

Ce réseau  ouvre de nouvelles perspectives car son objectif est de réunir toutes les familles d’acteurs qui interviennent dans la coopération et la solidarité internationale : monde économique, collectivités territoriales, éducation nationale et enseignement supérieur…

Le Conseil d’administration élu le 16 novembre reflète cette diversité puisque il est composé de membres de ces différents secteurs.

Un certain nombre d’acteurs et en particulier des administrateurs et la salariée de la CASI se sont fortement investis dans la création de ce réseau. Aujourd’hui son président est Alain Diulein, un administrateur de la CASI et sa salariée Sonia a été officiellement recrutée comme directrice de RBS. Peu à peu la structuration prend forme et des groupes de travail auxquels vous serez invités à participer seront mis en place lors de la prochaine rencontre qui aura lieu à Brest le 30 mars. Vous serez avisés le plus rapidement possible de la date définitive.

Cela pose donc sérieusement la question de la survie de la CASI. Nous y avions déjà réfléchi lors de la dernière AG.  Nous la poserons de nouveau lors de la prochaine AG  qui aura lieu en fin d’après midi après la rencontre du RBS. Faut il maintenir un lieu de rencontre inter associatif sachant qu’il ne sera plus possible d’avoir un ou une salarié(e) ? Faut il conserver  l’association même si pour quelque temps les activités  seront très réduites ?   C’est ce qui nous était conseillé par le représentant du CRID l’an dernier. Nous avons besoin de prendre une décision  ensemble.

Mais de toutes les façons nous savons que cette nouvelle année sera celle d’un nouveau souffle pour la coopération et la Solidarité Internationale et nous nous en réjouissons.

Gaëlle Leveillé Nizerolle